Recherche avancée
Living Pod

©Philippe Magnon

Living Pod, 1965-1967

David Greene
(Archigram)
  • Architecte (1937)

David Greene est un membre fondateur d’Archigram, groupe majeur de l’avant-garde architecturale des années 1960. Souvent présenté comme le poète du groupe, David Greene publie en 1961 dans leur magazine, « A message or abstract communication ». L’article était illustré de ses poèmes, de collages pop d’objets quotidiens tirés de catalogues de vente, et des projets de Peter Cook ou de Michael « Spider » Webb. Archigram affichait là de façon révolutionnaire sa frustration face au conservatisme architectural et intellectuel. Si Living Pod (1966) reste sa plus célèbre contribution à l’œuvre collective d’Archigram, David Greene est l’auteur d’autres propositions tout aussi radicales. Faisant de la disparition de l’architecture l’un de ses thèmes de prédilection, il ira jusqu’à proposer « un moratoire sur les bâtiments », considérant qu’il en existe déjà trop. Dans une époque et une société vouées au culte de la consommation, la réflexion de Greene, au-delà de la simple provocation, repose sur une perception réaliste des implications architecturales des nouvelles technologies. Après la séparation du groupe en 1974, l’architecte développera une conscience de la problématique environnementale et écologique, parlant d’une harmonie utopique entre artificiel et naturel. L’architecture ne doit plus se manifester par la présence de bâtiments mais coïncider avec une correction subtile de l’environnement. Figure emblématique de l’expérimentation architecturale au XXe siècle, David Greene poursuit aujourd’hui ses recherches sur une architecture douce et « invisible », en phase avec le potentiel des nouvelles technologies et désintéressée de tout formalisme.

David Greene (1937) étudie l’architecture à Nottingham en Grande-Bretagne. Architecte, théoricien et enseignant, il fonde en 1963 le groupe Archigram (avec Warren Chalk, Peter Cook, Dennis Crompton, Ron Herron et Michael Webb) dont l’activité s’arrêtera en 1974. Après avoir enseigné à l’Architectural Association de Londres, il est professeur de 1997 à 2007 à Westminster University où il étudie et la disparition de l’architecture dans l’environnement à travers notamment sa théorie de « l’Invisible University ». Jouissant d’une renommée internationale, David Greene est doublement reconnu, avec Archigram par la médaille d’or du RIBA en 2002, et par le Prix Annie Spink du RIBA en tant qu’enseignant d’architecture unanimement respecté. En 2008, une exposition rétrospective à l’Architectural Association Gallery de Londres a souligné la portée historique mais aussi toute l’actualité de ses recherches dans le paysage contemporain.