Recherche avancée

Gramazio & Kohler
  • Architectes
www.gramaziokohler.com

Les architectes suisses Fabio Gramazio et Matthias Kohler développent une pratique multidisciplinaire marquée par le design computationnel et l’étude des nouveaux matériaux. Fondateurs en 2005 du premier laboratoire robotique à l’ETH Zürich, ils font l’acquisition par l’école d’un robot d’industrie capable d’exécuter un très grand nombre de tâches et engagent ainsi une nouvelle étape dans l’évolution de l’architecture dite non standard. La question de l’assemblage, souvent peu ou mal traitée, se voit résolue dans une formule cohérente, la machine contrôlée par l'ordinateur permettant une interaction directe entre l'information et la construction. La mise en œuvre vient ainsi compléter les phases de conception et de fabrication assistées par ordinateur. Pour décrire cette évolution décisive, Gramazio & Kohler utilisent le concept de Digital Materiality (« matérialité numérique »), réaffirmant la nécessité d’un pragmatisme technologique : le numérique ne saurait se limiter à une recherche auto-référencée et doit confronter l’étendue de ses potentialités au domaine de la réalité construite et matérielle. Ainsi la recherche autour des « murs de briques » modulaires assemblés par le robot aboutira en 2006 à la réalisation des façades d’un établissement viticole de pointe (Gantenbein Winery, Fläsch). Visant toutes les échelles, depuis le prototype 1:1 jusqu’à la tour d’habitation, Gramazio & Kohler franchissent en 2011 une nouvelle étape dans l’automatisation de la construction en mettant au point avec l’ingénieur Raffaello D’Andrea l’usage de robots aériens (Flight Assembled Architecture), ouvrant de nouveaux territoires à l'expérimentation architecturale.

Fabio Gramazio (1970, Langenthal, Suisse) et Matthias Kohler (1968, Uster, Suisse) se rencontrent en 1990 au Swiss Federal Institute of Technology (ETH Zurich) où ils enseigneront après avoir obtenu leur diplôme en 1996. En 2000, ils créent l’agence Gramazio & Kohler, Architecture and Urbanism et réalisent plusieurs projets remarqués (le pavillon sWISH* présenté à la Swiss National Exhibition Expo.02 pour IBM et SwissRe ; Biel, 2000-2002 ; mTable, série de tables customisables, 2002-2003, ou une maison à Riedikon). En 2005, ils reprennent la chaire d’architecture et de fabrication digitale à l’ETH (occupée jusque-là par Greg Lynn) et développent une série de prototypes construits par un bras robotique industriel. Ils réalisent en 2006 la façade du Gantenbein Winery en Suisse et installent en 2008 dans le Pavillon Suisse de la Biennale de Venise un voile continu en briques de plus de 100 mètres, réalisé in situ par un robot. Souvent récompensés (Swissfiber Award, 2005 ; Swiss Art Award catégorie architecture, 2004 ; 5e prix du concours Corporate Design for small buildings, 2004), leurs projets ont fait l’objet de nombreuses publications et expositions internationales (Biennale d’Architecture, Venise, 2008 ; Storefront Gallery for Art and Architecture, New York, 2009 ; FRAC Centre, Orléans, 2011).