Recherche avancée
Millennial Project for an Urban Plaza (with Cappuccino Bar)

©Olivier Martin-Gambier

Millennial Project for an Urban Plaza (with Cappuccino Bar), 1991

Rodney Graham
  • Artiste (1949)

Depuis le milieu des années 1970, Rodney Graham interroge les fondements de la culture musicale et artistique occidentale. Il met en œuvre, dans des formes d'expression très variées, des stratégies de mise en abyme, de références littéraires, philosophiques ou plastiques, d'altération et de croisements temporels, pour repenser les rapports entre la réalité et sa représentation. L'artiste développe une œuvre complexe et hybride qui va de la Camera Obscura (1979) jusqu'aux films, photographies prises dans des caissons lumineux, modèles architectoniques, illuminations de la nature, pièces textuelles et musicales. Dans ses premières œuvres, Graham explore les mécanismes d’enregistrement visuel (photographie et cinéma), pour interroger nos modes de perception. En fabriquant son propre appareil, destiné à remplacer celui qu’il avait perdu, il redécouvre les dispositifs utilisés depuis la Renaissance. Observant que l’œil, comme l’appareil, opère un renversement de l’image, il en déduit une parenté entre l’organe et la machine. Le travail de Rodney Graham est à la fois d'ordre textuel et d'ordre visuel. Il multiplie les insertions dans les textes ou recrée des œuvres existantes sur le mode de l' « annexation » selon ses propres termes, souvent selon un registre parodique. Par exemple, il a rédigé un long passage supplémentaire à un texte d'Edgar Allan Poe, créé une série de sculptures d'après le travail de Donald Judd avec insertion d'un texte de Sigmund Freud (On Sexuality, 1987), réalisé une œuvre en utilisant quelques mesures du Parsifal de Wagner, reconstitué la représentation fictive d’une pièce musicale de la fin du XIVe siècle. Ses travaux jouent sur l'ambiguïté entre la forme et le contenu, mêlent fiction et réalité, dans un « jeu » où Rodney Graham est aussi souvent acteur.

Rodney Graham est né à Vancouver au Canada, où il vit et travaille aujourd'hui. Entre 1968 et 1971, il étudie la littérature à l'University of British Columbia de Vancouver et découvre l'art par lui-même dans les années suivantes. L’artiste a fait l’objet d’importantes rétrospectives et expositions (Kunsthalle, Zurich, 2002 ; White Chapel, Londres, 2003 ; Museum of Contemporary Art, Los Angeles, 2005 ; Galerie Nationale du Jeu de Paume, Paris, 2009 ; Museu d’Art Contemporani, Barcelone, 2010) et a participé en 1997 à la Biennale de Venise – où il représentait le Canada avec son film Vexation Island – et à la documenta IX de Kassel en 1992. En 2004, il reçoit le prix Gershon Iskowitz (Toronto) et en 2006 le prix Kurt Schwitters.

Nadine Labedade