Recherche avancée

Dan Graham
  • Artiste (1942)

Considéré comme l’un des principaux artistes et théoriciens de l’art de l'après-guerre, Dan Graham a développé depuis les années 1960 une recherche sur le statut de l'œuvre d'art, sa monstration et sa diffusion. Artiste polyvalent, il réalise des travaux qui se déploient dans des champs divers : productions conceptuelles, films expérimentaux, performances, photographies, interventions dans les magazines, installations dans l’espace public, structures pavillonnaires, écrits critiques. Tous interrogent les mécanismes de l’œuvre d’art, de la perception, repensent le statut de l’œuvre et son rapport à l'architecture. En 1964, à l’âge de 22 ans, il ouvre une galerie d’art à New York. Les œuvres qu’il montre alors ont toutes une résonance avec la question de l’art institutionnel de galerie, de la galerie comme institution. Il reproche aux artistes de créer leurs œuvres pour l’espace de la galerie et non plus par « nécessité interne ». Afin d’échapper aux contraintes de ces espaces d’expositions, il conçoit à partir de 1965 des travaux destinés à être publiés dans des revues, Schema (1966) puis Homes for America (1966-67). L’exercice n’est pas sans contrainte, puisque « chaque travail dépend de la structure physique de la revue et de son contenu, de sa typographie, de ses publicités », et que pour exister, les œuvres doivent être accueillies par des revues. De 1969 à 1976, par le biais de la performance et de la vidéo, Dan Graham entame une série de travaux questionnant l'expérience perceptive. Les espaces qu'il crée s'organisent en jeux de miroirs auxquels s'ajoutent des caméras et des moniteurs qui renvoient l’image du spectateur (Present Continuous Past(s), 1974 ; Two Viewing Rooms, 1975). Ce dispositif sera repris dans l'espace public, dans des vitrines ou des immeubles et aboutira, à partir de 1977 à sa première série de « pavillons », sculptures en verre et miroir sans tain où le spectateur est de la même façon placé en position ambigüe de voyeur-vu. Graham est l'auteur d'écrits critiques dont Ma position. Écrits sur mes œuvres (1992) et Rock My Religion (1993).

Né à Urbana (États-Unis), Dan Graham vit et travaille à New York. Ses œuvres, ses écrits et son enseignement font de lui un acteur fondamental du monde de l’art ; il a bénéficié en 2001 d’une très importante rétrospective au Museu Serralves à Porto au Portugal et au Musée d’art moderne de la Ville de Paris. Une autre sera organisée en 2003 à Otterlo, Helsinki et Düsseldorf, Chiba et Fukuoka et plus récemment en 2009, au Musée d'Art Contemporain de Los Angeles. Il a participé à documenta V (1972), VI (1977), VII (1982), IX (1992) et X (1997). Il est également lauréat de plusieurs prix dont celui de la Coutts Contemporary Art Foundation (1992). En 2001, il reçoit la médaille de vermeil de la Ville de Paris.