Recherche avancée
Primitive Future House (N House)

©François Lauginie

Primitive Future House (N House), 2003

Sou Fujimoto Architects
  • Architecte (1971)

Selon Sou Fujimoto, l'architecture ne s'envisage pas comme un strict espace fonctionnel mais davantage comme un réceptacle souple, « tolérant » comme il le dit, et fait « d’opportunités, d’indices, de potentialités ». En effet, l'architecte ne confère aux espaces qu'une signification relative : à l'habitant des lieux de leur attribuer la fonction qu'il estimera la plus appropriée ; ainsi, l'architecture n'est pas chose finie pour Fujimoto, elle est au contraire dotée d'un « potentiel d'imperfectibilité ». Le caractère novateur de son travail ne procède pas d'une recherche de formes complexes. Sou Fujimoto part de formes géométriques simples où ce sont les combinaisons entre les parties qui importent avant tout. « L’architecture n’est pas un espace unique. C’est un " entre-deux " qui relie une chose à une autre » explique-t-il. Les espaces qu'il crée (Centre pour enfants mentalement perturbés, 2003 ; maisons ; bibliothèque ; musée ; aménagements paysagers) se fondent sur une fluctuation de l'espace à la fois spatiale et fonctionnelle : chaque projet procède d'un double mouvement d'éclatement des parties et de leur fusion. En résultent des constructions flottantes et ambiguës, non seulement par la légèreté de leur structure, mais bien plus, par la fusion des éléments sur un territoire pensé comme un champ vibratoire de rapports potentiels. Le plaisir de l'architecture tient alors dans ces expériences que l'architecte n'a pas précisément anticipées. La Future primitive house, un concept qui envisage l'habitat avant les murs, les plafonds ou les meubles, en revient à l'idée primordiale que Fujimoto se fait de la maison, un espace de relation et d'improvisation.

Sou Fujimoto crée son agence Sou Fujimoto Architects en 2000 à Tokyo, six ans après l'obtention de son diplôme à l'Université de Tokyo. Indépendant, il met d'abord ses idées en œuvre dans des petits habitats ; suivront des projets de plus grande ampleur (édifices publics, aménagements paysagers, etc.) pour lesquels il sera primé à plusieurs reprises. Il a notamment construit le Dormitory for the Mentally-Disabled (2003), la Final Wooden House (2008), la Maison N (2006-2008), la House Before House (2007-2008) ; il a également conçu un ensemble d'habitats 1000 m² House à Ordos en Mongolie-Intérieure (2008-2009), la Bibliothèque et Musée de la Musahiro Art University. Sou Fujimoto a obtenu en 2005 le JIA Prize qui récompense le meilleur architecte de l’année au Japon, et il s’est vu délivrer en 2006 la médaille d’or par la Tokyo Society of Architects and Building Engineers.

Nadine Labedade