Recherche avancée

Hiromi Fujii

©François Lauginie

  • Project House A, 1968-2009
  • Ech. 1:200
  • Maquette
  • Carton, papier et bois
  • 5 x 42 x 29.8 cm
  • 010 013 001

Project House A, 1968-1971

On identifie dans l’œuvre d’Hiromi Fujii une première période d’exploration conceptuelle à laquelle Fujii lui-même a donné l’appellation de « Quintessential Architecture ». Ce concept décrit une architecture évacuée des conventions traditionnelles, où ne subsiste qu’une image absolument neutralisée. Froide, déshumanisée, l’architecture devient vide, c'est-à-dire sans histoire. C’est à travers l’espace de la grille que se matérialise cet évidement du sens. En produisant l’image d’une absolue homogénéité, identique en tout point, la grille permet de neutraliser l’espace, de lui ôter son principe de différenciation. Dans le projet A-House (1968-1971), contemporain des recherches de Superstudio sur les Histogrammes et le Monument Continu, la grille constitue la pré-condition de l'architecture. Elle semble lui préexister et c'est à partir d'elle que peuvent émerger les formes mêmes du projet. Depuis l'extérieur, rien d'autre n'est à voir qu'un volume monolithique sans autres percements que quelques fentes qui permettent d'en desservir le cœur. Ici, ni fenêtres, ni portes ; seule la géométrie la plus élémentaire de l'architecture : une volumétrie et un dimensionnement. La grille devient l’image d’une absence primitive et universelle.

Inventaire / diaporama [2]