Accueil/Collection/Collection Art et Architecture/François, Duncan Lewis & associés
Recherche avancée
Station de Traitement des Eaux, Nantes

©Philippe Magnon

Station de Traitement des Eaux, Nantes, 1994

Edouard François, Duncan Lewis & associés
  • Architectes
www.edouardfrancois.com

D’abord aux côtés de François Roche (1990-93) puis de Duncan Lewis (1994-97) et enfin au sein de sa propre agence (1998), l’architecte Edouard François (Boulogne-Billancourt, 1958) promeut une architecture soucieuse de l'environnement et fondée sur l’idée de contextualisation. Loin d’une posture écologiste ou de tout localisme identitaire, il tend à l’activation de rapports nouveaux entre architecture et paysage. Ses constructions « sensibles » et comme extraites du territoire tentent de rétablir un lien simple entre l’architecture, les hommes et le sol. Les Gîtes Ruraux (Jupilles, 1996), une école dans les arbres à (Thiais, 1996), l’Immeuble qui pousse (2000), Tower Flower (2004), les logements en brique et châtaigner (Louviers) ont immédiatement été reconnus, non seulement pour leur respect sans faille des normes HQE les plus exigeantes, mais également pour l'originalité de la vision de la nature qu'ils révèlent, toujours intriquée au bâti. Auteur de nombreux logements sociaux (Eden Bio, 2008 ; Skinwall, Grenoble, 2008), Edouard François travaille également à des projets de grande ampleur (Full Green Titanium, Paris, livraison 2014 ; Cité Descartes, campus universitaire, Champs-sur-Marne). Ses projets font régulièrement l'objet d'expositions (Centre Canadien d’Architecture, Montréal ; Guggenheim Museum, New York ; Victoria & Albert Museum, Londres, Arc en Rêve, Bordeaux ; Centre Pompidou, Paris) et sont régulièrement distingués (Créateur de l'année 2011, Salon Maison&Objet, Paris ; International Fellow, Royal Institute of British Architects, 2011) Enseignant en France et à l’étranger (Architectural Association, Londres), il travaille actuellement à la publication d’un ouvrage intitulé La fin du logement social.

Designer et architecte anglais, Duncan Lewis (Wallsend, 1960) entame sa carrière au Japon en 1988 puis s’installe en France en 1990. Il collabore successivement avec Jacques Hondelatte, Lacaton Vassal, Edouard François de 1994 à 1997, puis crée l’agence Lewis-Potin-Lewis avant de fonder Scape Architecture à Bordeaux en 2000. S'appuyant sur la notion de contexte et de territoire, il puise aux sources des écosystèmes, du développement durable : son architecture se nourrit des éléments trouvés sur place, en tirant parti des contraintes environnementales, climatiques et budgétaires. Le projet de Pont autoroutier (1993, avec François Roche et Édouard François) ou bien encore l'Extension du groupe scolaire Buffon (Thiais, 1995, avec Édouard François) établissent une osmose avec la structure paysagère. De la même manière, le Lycée Jean Moulin (Revin, 2012) épouse le dénivelé des collines imbriquant architecture et paysage. La Bibliothèque Universitaire Florence Delay (Bayonne, 2008), située en plein cœur historique de la ville, s'enfonce quant à elle dans les  fortifications érigées par Vauban. Duncan Lewis est l’auteur de plusieurs réalisations remarquées (Résidence Ama Lurra, Bayonne, 2010 ; Station de tramway Hérouville Saint-Clair, Caen, 2002 ; Jardins des Géants, Lille, 2008). Il développe parallèlement une activité d'enseignant dans des universités et écoles de Barcelone, Londres et Versailles. Il a reçu le Premier Prix à la biennale d'architecture de Sofia en 1997 et a été sélectionné en 2007 pour le prix Mies Van der Rohe pour sa réalisation d’un groupe scolaire, parc du Hell (Obernai).

Nadine Labedade