Recherche avancée
META-Follies Pavilion

©François Lauginie

META-Follies Pavilion, 2012

ecoLogicStudio
(Claudia Pasquero, Marco Poletto)
  • Architecte
www.ecologicstudio.com

Investie dans une recherche sur l’architecture et le design numériques, ecoLogicStudio travaille à la définition d’une nouvelle « écologie » de l’espace et des comportements. Co-fondée à Londres en 2005 par Claudia Pasquero et Marco Poletto, l’agence développe au niveau international une pratique du design innovante, qualifiée de « systémique » : cette méthode est définie par la combinaison et l’intégration de pratiques telles que la pensée systémique, le design computationnel, le bio-piratage (bio-hacking) et le prototypage numérique. Cette approche « élargie » du design – étendue du micro jusqu’au macro et des nanotechnologies aux réseaux urbains – s’incarne dans une approche expérimentale où projets et installations deviennent des laboratoires d’« interactions ». Des protocoles de design activés localement synthétisent une forme d’« hyper-réalité » recouvrant de plus larges systèmes d’organisations. Dans le cas des « cyber-jardins » présentés à Londres (H.O.R.T.U.S) et Paris (HORTUS.PARIS) en 2012 et 2013, ce sont les flux d’information (images, tweets ou stats) postés par les visiteurs qui influent sur la croissance de micro algues végétales et de bactéries bioluminescentes. Le visiteur, à la fois usager et auteur, contribue ainsi par son action à redéfinir les limites entre local et global, entre réel et virtuel, entre nature et artifice. Pour ecoLogicStudio, cette forme d’« écologie artificielle » coïncide avec la quête de nouveaux « hybrides architecturaux » qui actent la fin du paradigme mécanique au profit d’un paradigme « machinique ».

Claudia Pasquero (1974) et Marco Poletto (1975) ont développé ces dernières années une activité d’enseignants à l’Architectural Association et à la UCL Bartlett de Londres, ainsi qu’à IAAC Barcelona et à la Cornell University. Leurs projets ont été publiés et exposés à travers le monde, notamment à Venise (STEMv3.0 the lagoon experiment, 2008 ; The Ecological Footprint grotto, 2010), Séville (STEMcloud, 2008), Istanbul (Fibrous room, 2008) ou Orléans (ArchiLab 2013). En 2012 est paru le premier ouvrage rassemblant tous leurs projets (Systemic Architecture, ed. Routledge).