Recherche avancée
Resonance

©François Lauginie

Resonance, 2007

Federico Diaz
  • Artiste (1971)
www.fediaz.com

Artiste identifié sur la scène internationale depuis la fin des années 2000, Federico Diaz développe une recherche à la croisée des mathématiques, du numérique et de la biologie, et nourrie d’une réflexion philosophique. Ses œuvres puisent dans les logiciels de conception informatique pour activer ou révéler des processus complexes objectivés par la science. Souvent conçus in situ, ses projets misent sur l’expérimentation d’outils multimédia, sur les technologies de pointe et sur une approche biomorphique de l’espace pour définir des lieux d’interactivité et de méditation. Diaz n’aborde pas en effet l’œuvre d’art en tant qu’artefact mais plutôt comme un champ visuel et acoustique global, au travers duquel s’engage une reformulation critique et sensitive de la relation entre l'homme et l'univers. Les œuvres de F. Diaz opèrent ainsi une sorte de « synthèse virtuelle », définissant un nouvel horizon de perception à partir d’une fusion opérative entre nature et artifice. En 2001, l’installation Generatrix présentait un organisme artificiel réagissant aux mouvements des visiteurs du musée. En 2005, pour le festival Ars Electronica de Linz, Sakura proposait une réflexion critique sur les phénomènes d’hybridation technologique touchant le corps humain. En 2010, l’artiste réalise une installation sculpturale monumentale dans la cour du Musée d’Art Contemporain de Massachusetts : conçue à partir de 420 000 sphères usinées et assemblées par des robots, Geometry Death-Frequency-141 matérialise une gigantesque vague comme figée dans son élan.

Fondateur du Supermedia Studio au sein de l’Académie d’Art, Architecture et Design de Prague, où il vit et travaille aujourd’hui, Federico Díaz (1971) a participé à de très nombreuses expositions (au Royal Institute of British Architects, au ZKM Center for Art and Media de Karlsruhe, au Mori Art Museum de Tokyo, à la Biennale de Venise, à ArchiLab 2013, etc.) et a donné de nombreuses conférences, notamment à l’Université de Columbia de New York et à l’ETH Zurich (au sein du département de Gramazio & Kohler). Il est également intervenu pendant plusieurs années auprès de la société tchèque E-zone, spécialisée dans l'intégration de l'art abstrait et des technologies de pointe.

Aurélien Vernant