Recherche avancée
A Home Is Not a House

©François Lauginie

A Home Is Not a House, 1965

François Dallegret
  • Architecte (1937)
www.arteria.ca

Architecte, dessinateur, visionnaire, designer graphique, designer industriel, sculpteur et « inventeur », François Dallegret réalise dès la fin de ses études ses premiers « dessins mécaniques » qui transforment les objets techniques de notre quotidien en objets poétiques et absurdes, presque prophétiques. Découvrant ces dessins à la Galerie Iris Clert à Paris en 1962, et séduit par le contraste entre leur grande virtuosité technique et leur sens critique, l’éditeur Jean-Jacques Pauvert en publie deux dans la revue Bizarre en 1964. La revue Art in America commande alors à Dallegret une série de dessins pour illustrer un article de Reyner Banham. Pendant une quinzaine d’années, l’artiste réalisera en deux et trois dimensions ses « machinations », qui se « proposent de dématérialiser la machine et d’instaurer le rêve » (Serge Gagnon), tels ATOMIX (1966) et Kiik 69 (1969). François Dallegret oriente ses recherches dans les années 1980 sur l’espace urbain, créant des « objets de ville » qui « mettent en scène des lieux publics en y insérant des constructions, structures et sculptures » et « qui en révèlent l’esprit mais en changent aussi l’usage » (Interface, Douze Châteaux en Espagne…). Il travaille aujourd’hui sur la lumière et l’espace publique, réalisant des installations urbaines majeures.

François Dallegret (1937) a étudié l’architecture à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Son œuvre a été consacrée à travers une grande exposition rétrospective au Musée du Québec, Réminiscences fluorescentes, en 1999. Ses créations « historiques » ont aussi été montrées dans les expositions Les Années pop au Centre Pompidou à Paris (2001), Tomorrow Now – when design meets science-fiction au Mudam de Luxembourg (2007), et GOD & CO François Dallegret Beyond the Bubble à l'Architectural Association Gallery de Londres (2011). Dallegret travaille en France (Court-circuit à Lille et Arc & Flèches à Trélazé, grandes structures-mâts de 300 mètres de haut, hydro-électriques) et au Canada où il est installé depuis de nombreuses années (I-diodes pour le Palais des Congrès et la Caisse de Dépôt et Placement de Québec, et li_light le long du canal de Toronto).