Constant

Voor een Spatiaal Colorisme, 1953

À partir des années 1950, Constant développe un intérêt croissant pour l’architecture. En 1952, il réalise avec l’architecte Aldo Van Eyck le projet Een ruimte in kleur (« Un espace de couleur ») qui fait l’objet d’une exposition au Stedelijk Museum d’Amsterdam. L’ouvrage Voor een Spatiaal Colorisme, publié pour l’occasion, illustre le principe de « colorisme spatial » défendu par Van Eyck et Constant en réaction au rôle passif de la couleur dans l’architecture moderne. Contre la subordination de la couleur à la forme, ils en appellent à une collaboration active entre peintre et architecte pour penser l’une et l’autre dans un même mouvement. Dans une veine héritée du néoplasticisme hollandais des années 1920, forme et couleur doivent selon eux œuvrer de concert pour créer ainsi un « espace-couleur » (ruimte-kleur). Dans la peinture de Constant, la gestualité expressive de l’époque COBRA disparaît pour se définir dorénavant dans une plasticité spatiale proche des principes de De Stijl. À partir de 1953, l’artiste expérimentera ses recherches sur le colorisme spatial dans les trois dimensions, notamment au travers de sculptures.

partager sur ou