Recherche avancée
Institut de Développement Local, Agen

©François Lauginie

Institut de Développement Local, Agen, 2001

Frédéric Borel
  • Architecte (1959)
www.fredericborel.fr

Le langage architectural de Frédéric Borel se nourrit d’éléments formels iconiques de l'architecture moderne (ponts, cheminées de paquebots, ailes et cockpits d’avions) ainsi que d’éléments figuratifs (comme les masques africains et orientaux) et de références à la culture populaire (films et dessins animés de science-fiction). Pour Richard Scoffier, les projets de l’architecte se donnent comme de véritables « récits de formes » et renvoient à la notion d'« inquiétante étrangeté » de la peinture surréaliste (Chirico, Dali…), à l’instar des tours anthropomorphiques de l’Ecole d’Architecture de Paris Val-de-Seine (2002-2007). Souvent, ses compositions s'organisent par plans successifs et renforcent l'impression de profondeur (Immeuble, Rue Oberkampf, Paris, 1990-93). Architectures du fragment et du pli, entre compacité monolithique, fracture et éclatement, les édifices de Borel s’imposent dans le paysage comme des articulations complexes de volumes distincts aux formes différenciées, sans relation directe à un usage ou à une quelconque structure constructive (Immeuble de logements PLI, rue Pelleport, Paris, 1993-1999). L’attention particulière portée aux interstices et à leur qualité contribue ainsi à créer un tissu urbain à la fois dense et ouvert, offrant des zones de respiration au sein de l’espace congestionné de la ville contemporaine.

Frédéric Borel est diplômé de l'École Spéciale d'Architecture. En 1984, il gagne le concours PAN XIII. L’année suivante, il ouvre son agence et devient lauréat des Albums de la Jeune Architecture puis de la Villa Médicis Hors les Murs. En 1999, il est fait Chevalier des Arts et des Lettres et a reçu le Grand Prix National d’Architecture 2010 pour l’ensemble de sa carrière. Ses projets sont régulièrement exposés en France et à l’étranger (Biennale de Venise, 1996, 2002 et 2008 ; ArchiLab, 2000). Plusieurs ouvrages lui ont été consacrés (Richard Scoffier, Frédéric Borel, 2004 ; Ecole Nationale d’Architecture Paris Val-de-Seine, 2008).