Recherche avancée
Sans titre

©Olivier-Martin Gambier

Sans titre, 1992

Pierre Bismuth
  • Artiste (1963)

Pierre Bismuth interroge les modes de transmission par lesquels le monde s’appréhende et se communique. Il a contribué à questionner le statut de l'œuvre d'art, de son usage privé ou public, et de sa place dans la vie quotidienne et dans l'espace public. Poursuivant une recherche sur l’identité – visuelle, plastique, symbolique – et sur notre relation aux productions culturelles, il ne privilégie pas de domaine d’intervention, mais utilise volontiers des extraits de films ainsi que des œuvres d’autres artistes ou des images trouvées. Ses premiers travaux de la fin des années 1980 tournent autour de jeux de langage : des mots, des noms tentent de signifier les discriminations socio-culturelles sous-jacentes aux formes du banal (Sans titre exposé à Châteauroux en 1992 par exemple). Bismuth cherche à détruire l'idée d'un public passif qui ne serait que réceptacle de l'œuvre. Dans ses installations, des protagonistes extérieurs participent à l'élaboration même du projet. Dans le film Quelques comédiens au milieu de quelques acteurs (1997-1999), il mêle des comédiens aux passants et touristes, interrogeant de cette façon les comportements subis et ceux plus distanciés. Dans The Party (2001), il demande à une dactylo de décrire tout ce qu'elle entend et peut imaginer d'un film de Blake Edwards dont elle ne possède qu'une bande-son. Dans Following the Right Hand of... (2009), il projette un film sur une plaque de Plexigas et trace de sa main droite avec un marqueur les mouvements que fait l'acteur. En résulte un dessin abstrait, sorte de « gribouillage » tiré ensuite sur papier et venant se superposer au photogramme d'origine. Les textes et images qui émanent de ces expériences, mêlant aspects objectifs et subjectifs, éclairent autant sur le contenu du film que sur le processus de compréhension qui y a conduit. « Je déteste les œuvres qui s'imposent comme œuvres. J'aime que mon travail soit imperceptible. » Des choses en moins des choses en plus (2003) tente précisément, en éliminant le plus de matière possible, de faire disparaître l'œuvre pour en intensifier la perception.

Né à Neuilly-sur-Seine, Pierre Bismuth vit et travaille à New York et Bruxelles. Il a fait ses études à l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. L’artiste participe régulièrement à des expositions en France et à l’étranger – notamment en Suisse au Musée Thoune en 2005 et à Paris en 2007 dans le cadre de l'exposition Airs de Paris au Centre Pompidou. Il fut couronné en 2005 par l’Oscar du meilleur scénario avec Michel Gondry et Charlie Kaufmann pour le synopsis du film Eternal Sunshine of a Spotless Mind.

Nadine Labedade