Recherche avancée

BIOTHING
(Alisa Andrasek)
  • Architecte
www.biothing.org

Créé par Alisa Andrasek en 2001, BIOTHING est un laboratoire transdisciplinaire de program­mation et de conception architecturale, à l’image de cette jeune génération d’architectes qui expérimente le potentiel des outils numériques. Utilisant l’ordinateur pour calculer et générer des formes à partir de codes et de données paramétriques, la démarche expérimentale de BIOTHING se fonde sur des modèles gé­nétiques et opère au-delà de la forme et de la géométrie. Utilisant le pouvoir d’autocréation et d’évolution des algorithmes, Alisa Andrasek œuvre à la traduction logicielle (scripting) de variables d’ordre pro­grammatiques ou contextuelles. Des séquences de codes sont développées, puis soumises à des contraintes spécifiques et variables de production, permettant ainsi de générer des modèles complexes de comportement. Ces séquences sont compilées dans une bibliothèque Open Source appelée Genware, qu’Andrasek constitue depuis 2001. Cette interface dresse la carte des principales familles d’algorithmes et regroupe également les méthodes pour convertir ces algorithmes en un langage commun. Laissant entrevoir ainsi des constellations de projets, capables de s’adap­ter aux contraintes d’un design écologique et durable, les recherches de biothing s’attachent autant à l’architecture et l’urbanisme qu’au design.

Alisa Andrasek est née en Croatie. Elle vit et travaille à Londres, où elle enseigne à la Bartlett School of Architecture depuis 2011, après l’Architectural Association (2008-2011). Diplômée de l’université de Zagreb, elle obtient un Master in Advanced Architectural Design à l’Université de Columbia en 2000. Elle fonde BIOTHING en 2001, laboratoire concentrant ses recherches sur le potentiel génératif des systèmes computationnels, physiques ou numériques. En 2005, elle lance le collectif CONTINUUM, un groupe de recherche spécialisé dans le développement de logiciels. Elle a reçu en 2004 le FEIDAD Design Merit Award et a été co-lauréate du Metropolis Next Generation Design Competition en 2005. Ses travaux ont fait l’objet de plusieurs expositions, notamment aux Biennales de Prague en 2003 et de Sidney en 2004, au New Museum of Contemporary Art de New York en 2005, à la Maison Rouge à Paris en 2007. En 2009, elle intègre les collections du Centre Pompidou et du FRAC Centre, qui présente ses recherches dans l’exposition BIOTHING [Alisa Andrasek] a_maze et publie sa première monographie.