Recherche avancée
After…

©Courtesy Berdaguer & Pejus

After…, 2001

Berdaguer & Péjus
(Christophe Berdaguer, Marie Péjus)
  • Artistes

L’œuvre de Berdaguer & Péjus aborde la perception physique et mentale de l'espace, au travers notamment des dysfonctionnements et pathologies liés à cette appréhension. En 1997, les artistes conçoivent avec Rudy Ricciotti un premier projet en rapport avec l'architecture : les Maisons qui meurent, comme leurs occupants. Leur recherche s’envisage non pas sous le signe de la production mais sous celui plus aléatoire du projet, notion essentielle à l’architecture. Les propositions de Berdaguer & Péjus présentent toutes un caractère hypothétique et ne sont donc pas des esquisses de réalisations à venir. L’architecture qui les intéresse est celle qui ne s’est jamais construite ; une architecture portée par l’ambition démesurée d’apporter une réponse globale et définitive à nos problèmes d’habitat, de communications, et qui se définit comme un modèle sans référent, idéal, utopique. Les projets de Berdaguer & Péjus appartiennent ainsi à un espace « sans dimension » ou à l’espace de la « fiction » (Maisons closes, 2001). Dans le cadre de l'exposition Blitz en 2009, c'est à des processus et constructions évolutifs (« objets à charger selon un protocole d'hypnose ») qu’ils se consacrent, interrogeant le mouvement, le temps et le sujet.

Nés respectivement en 1968 et 1969, Christophe Berdaguer et Marie Péjus vivent et travaillent entre Marseille et Paris. Ils ont été résidents de la Villa Médicis Hors les Murs aux États-Unis en 2001 puis de la Villa Médicis à Rome en 2007. Leurs projets sont régulièrement montrés dans le cadre d'expositions personnelles (Musée Chagall, Nice, 2009 ; Institut d’Art Contemporain, Villeurbanne, 2012) ou collectives (La confusion des sens, Espace Vuitton, Paris, 2009 ; Dreamtime, Musée des Abattoirs, Toulouse, 2009 ; Erre, Variations labyrinthiques, Centre Pompidou-Metz, 2011).