Recherche avancée

Shigeru Ban
  • Architecte (1957)
www.shigerubanarchitects.com

Architecte de renommée internationale, Shigeru Ban n’a de cesse d’imaginer une architecture qui concilie poésie spatiale et inventivité structurelle. Marqué par l’interprétation occidentale de l’architecture japonaise, sensible aux conditions de vie dans les mégalopoles surpeuplées du Japon, il conçoit dès ses premiers projets des espaces de liberté ouverts et flexibles. Réinterprétant l’habitat traditionnel avec ses écrans de papier translucide shoji, il libère la maison de ses murs, allège les structures et œuvre à la mise au point de systèmes d’enveloppes pouvant s’ouvrir totalement. Ban s’ingénie à dématérialiser les bâtiments pour obtenir une fluidité maximale de l’espace intérieur et un prolongement visuel étendu vers l’extérieur, guidé par le souci constant de l’économie de moyens au service d’une esthétique particulièrement raffinée. Refusant de distinguer provisoire et permanent, il a créé des espaces originaux en repensant les techniques et les méthodes de construction à partir de matériaux communs (bambou, textile, contreplaqué…) ou d’éléments standardisés (containers de transport). Ses architectures en papier et en carton, notamment pour des abris d’urgence, l’ont rendu célèbre dans le monde entier.
Après des études d’architecture à Los Angeles (SCI-ARC) et à New York (Cooper Union School of Architecture), Shigeru Ban crée l’agence Shigeru Ban & Associates à Tokyo en 1985. Il a construit de nombreux édifices publics à travers le monde (Tazawako Station, Akita, 1997 ; Paper Art Museum, Mishima, 2002 ; Centre Pompidou-Metz, 2003-2010) ainsi que des maisons, une église, des scénographies d’exposition, dont certaines réalisations temporaires (Paper Log House, 1995) et nomades (Nomadic Museum, 2007). Il poursuit également une activité d’enseignant et fut consultant pour le Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies (1995-1999). Il a reçu de très nombreuses distinctions, notamment en France (Ordre des arts et des lettres, 2010).