Recherche avancée
I-House, Sendaï

©Philippe Magnon

I-House, Sendaï, 2000-2002

Atelier Hitoshi Abe
  • Architectes
www.a-slash.jp

Fortement marquée par la philosophie orientale, l’architecture d’Hitoshi Abe tend à abolir l’opposition occidentale entre l’esprit et la matière. L’architecte insuffle la vie à ses projets et à ses installations en concevant des systèmes de construction flexibles, adaptables et évolutifs. Dans Hot Links (New Orleans, en cours), il met au point un principe de duplex destiné aux victimes de l’ouragan Katrina, comprenant 45 possibilités de reconfiguration par l’habitant. L’architecte s’attache à reconstruire l'unité de l'homme et de l'environnement, notamment grâce aux technologies de pointe, qui permettent désormais à l’humanité de dépasser ses limites physiques. Pour Abe, « la forme n’a de raison que dans la continuité entre le dehors et le dedans ». Ses architectures émergent souvent du conflit entre un programme, des contraintes techniques et un site particulier. Avec le Shirasagi Bridge (Shiroishi, 1993-94), il enveloppe le pont d’origine d’une seconde structure générée par les impératifs de la situation (poids, position des éclairages publics, niveau de l’eau, stabilité…) La forme architecturale n’est dès lors plus donnée a priori mais obtenue a posteriori, comme résultat de la tension entre le corps et ces différents paramètres.

Diplômé de SCI-Arc (1989) et docteur en architecture de l'Université de Tohoku (1992), Hitoshi Abe (Sendaï, 1962) travaille dans l'agence de Coop Himmelb(l)au à Los Angeles de 1988 à 1992. En 1993, il fonde l'Atelier Hitoshi Abe à Sendaï et accède en 2000 à une notoriété internationale en remportant le concours pour le Miyagi Stadium. En 2009, il ouvre une deuxième agence à Los Angeles. Abe poursuit également une carrière d’enseignant (Université de Tokohu 1994-2007 ; Berkeley ; Professeur à UCLA depuis 2007) et a reçu de nombreux prix (International Architecture Awards, 2007 ; Architectural Institute of Japan Award, 2009) ; il a fait l’objet de plusieurs publications (Hitoshi Abe Flicker, 2005 ; Naomi Pollock, Hitoshi Abe, 2008) et ses projets sont régulièrement exposés dans le monde entier (ArchiLab Japon, 2006 ; SCI-Arc Gallery, Los Angeles, 2010).