Recherche avancée

Architecture Principe (Claude Parent, Paul Virilio)

©Philippe Magnon

  • La Fonction Oblique, 1965-1966
  • Dessin
  • Feutre sur papier
  • 27 x 21 cm
  • 997 01 254 a

La fonction oblique, 1965-1967

La théorie de la fonction oblique développée dès 1963 par Architecture Principe établit un nouveau rapport au sol fondé sur l’instabilité et le déséquilibre. L’oblique génère une nouvelle importance au sol : le plan incliné permet de déployer la surface utile. À la fois sol et cloisonnement, l’espace habitable s’y fait alors support du déplacement libre de l’individu doté d’une « charge potentielle » propre, lui permettant d’être en état de réceptivité, de participation et d’adhésion à une dynamique architecturale. Plusieurs schémas montrent l’oblique, débarrassée de tout obstacle, supportant un corps qui adhère de tout son poids à une surface « orientée ». LesVagues (1965-1966) sont la première série à illustrer ce principe développé à l’échelle urbaine, immenses collines artificielles que l’on doit « gravir » ou « vaincre » dans un cheminement en porte-à-faux. Les dessins qu’en réalise Claude Parent évoquent des soulèvements tectoniques, dont l’irruption semble briser la monotonie horizontale. Dans ces paysages accidentés, continuité et rupture se réconcilient grâce à l’association de l’oblique et de la « faille », vide ménagé entre les masses des volumes, leur inoculant mouvement et dynamisme : « Ainsi, de faille en faille, de vide en vide, lévitent les hommes » écrira Parent.

Inventaire / diaporama [67]