Recherche avancée

Ant Farm

©François Lauginie

  • Freedomland Model, 1973-2007
  • Maquette
  • Bois, plexiglas, plastique, sable, modèles réduits, système électrique, ampoule, peinture, plâtre et fibre de verre
  • 30 x 104 x 77 cm
  • 006 19 38

Freedomland, 1973

Un an après le succès de la House of the Century, le promoteur immobilier Kenneth Schnitzer commande à Ant Farm un centre commercial destiné aux adolescents de Houston. Le collectif propose Freedomland (« pays de la liberté »), lieu à usage multiple, posé comme un « paysage lunaire » courbe et irrégulier sous un toit gonflable. Après une entrée monumentale dotée d’un pavillon à l’enfance, Freedomland comprend quatre zones circulaires : un centre de loisirs et de détente avec cinémas, restaurants et club, une aire commerciale avec des magasins, un petit studio de télévision ; un espace dévolu aux arts (musique, théâtre, art et medias). Le Plus grand serpent du monde, structure gonflable créée par le groupe en 1970, relie les trois derniers espaces. Il existe une réelle parenté avec certaines propositions de l’architecture radicale italienne, notamment avec le Luna Park II d’Andrea Branzi (1966) qui proposait l’hybridation d’un centre commercial et d’un parc d’attractions. Moins critique cependant, Freedomland se veut aussi plus « constructif ». Le projet ne fut malheureusement pas retenu par le client.

Inventaire / diaporama [7]