Recherche avancée

Ant Farm
  • Architectes

Le groupe radical américain Ant Farm cultive tout au long des années 1970 une posture subversive et « underground » (comme les fourmis dont ils tirent leur nom). Influencés par les recherches de Buckminster Fuller, Paolo Soleri et Archigram mais aussi par les performances chorégraphiques d’Anna et Lawrence Halprin, les projets d’Ant Farm sont animés d’un souffle contestataire et d’une aspiration au nomadisme caractéristiques de la beat Generation. Etablis entre San Francisco et Houston sur la côte ouest des Etats-Unis, le groupe opère dans ses vidéos, performances et autres installations spectaculaires, une mise en abyme de la culture américaine contemporaine en dénonçant ses obsessions consuméristes. Les objets iconiques de la culture pop (voitures, télévision, dispositifs de loisirs et de communication) traversent ainsi tous leurs projets critiques et conceptuels.

Ant Farm est fondé en 1968 par Doug Michels et Chip Lord, bientôt rejoints par Curtis Schreier, Douglas Hurr et Hudson Marquez. Ils mettent un terme à leurs activités après l’incendie de leur atelier en 1978. L’Université de Berkeley organisera en 2004 une première rétrospective de l’œuvre d’Ant Farm, dont les archives se partagent aujourd’hui entre trois collections : l’University of California (Berkeley Art Museum), le MoMA à New York et le FRAC Centre, qui organise en 2007 la première exposition du groupe en France.