Recherche avancée
Le Centre d'art

©Philippe Magnon

Le Centre d'art, 2002

Saâdane Afif
  • Artiste (1970)

L'œuvre protéiforme de Saâdane Afif peut, à bien des égards, évoquer la pratique musicale du remix. Par la voie de l’emprunt, du détournement et du déplacement, l’artiste recompose la complexité culturelle contemporaine dans ses multiples dimensions : sociales, historiques, psychologiques ou culturelles stricto sensu. Il juxtapose dans ses œuvres des fragments des cultures dites « populaire » et « savante », produisant une hybridation qui tient autant de l’ironie critique face à nos structures inconscientes que d’un métissage créateur. Le contexte joue un grand rôle dans l'oeuvre de Saädane Afif, qui préfère travailler in situ plutôt qu’en atelier. L’artiste ne s’attache pas à un langage plastique en particulier, mais use autant de l’installation, que de la sculpture, du dessin, de l’écrit, du commissariat (Promenade au Zoo, Biennale d’art contemporain de Lyon 2007) commanditant, si besoin est, certaines réalisations à d’autres artistes. Les références aux cultures musicales, plus particulièrement au rock, sont récurrentes dans sa pratique depuis 2004, moment où il commande à des compositeurs des chansons interprétant certains de ses projets. Multipliant les traductions de ses œuvres (textes, remakes, chansons), Afif déjoue toute catégorisation et revient à des questions fondamentales liées au sens de l'art et à sa perception. Vice de forme en 2009 rassemblait artistes et critiques d'art autour d'une composition de chansons et sonate inspirées d'une œuvre de Man Ray ; Anthologie de l’Humour Noir à l’espace 315 du Centre Pompidou présentait un cercueil, modèle réduit du bâtiment de Piano et Rogers, accompagné de poèmes muraux sur la mort, la beauté ou encore l’ironie.

Né à Vendôme et installé à Berlin depuis 2003, Saâdane Afif a étudié à l'École Nationale des Beaux-Arts de Bourges (diplôme obtenu en 1995) puis à celle de Nantes pour un post-diplôme (1998). Résident de la Villa Medicis Hors les Murs à Glasgow en 2002, il a remporté plusieurs prix dont celui de la Fondation Prince Pierre en 2006 et le Prix Marcel Duchamp en 2009. Il expose en France (Notre histoire, Palais de Tokyo, 2006 ; Vice de Forme: In search of melodies, Galerie Michel Rein, 2009 ; Anthologie de l'Humour Noir, Centre Georges Pompidou, 2010) et à l’étranger (Black Spirits, Documenta de Kassel, 2007 ; Feedback, EACC en Espagne, 2009).