Exposition collective
Commissariat : Frida Escobedo + iii (Luciano Concheiro et Xavier Nueno)

En 1950, dans le livre Le labyrinthe de la solitude, Octavio Paz construit une image de l’âme mexicaine structurée autour de la solitude. Le trait caractéristique des mexicains n’était pas de se sentir inférieur, mais de se sentir seul, c’est-à-dire différent. La situation décrite par Paz et d’autres penseurs de cette période, était celle d’un pays qui, après une longue période de violence et d’instabilité, cherchait à atteindre une certaine unité nationale, en renforçant et institutionnalisant l’État capitaliste moderne naissant.

Ce projet national a cependant échoué. Les promesses et les illusions modernistes ont été éclipsées par la pauvreté, la violence extrême, les inégalités, les migrations massives, la dépossession et la destruction. Ainsi, au cours des quatre dernières décennies, le Mexique est passé de la solitude à la désolation. Le terme de désolation, par opposition à la solitude, ne représente pas seulement une condition affective ou sentimentale. Étymologiquement, la désolation désigne également un effet matériel, physique. Cette exposition porte sur les conséquences spatiales des pratiques des entreprises et des politiques nationales en matière de démantèlement des structures étatiques.

Frida Escobedo + iii (Luciano Concheiro et Xavier Nueno)


Commissaires :

Frida Escobedo

Frida Escobedo est une architecte et designeuse installée à Mexico. Son travail aborde principalement des questions liées à la réhabilitation d'espaces urbains considérés comme des vestiges ou des lieux oubliés, à travers des projets aussi divers que la conception de logements, de centres sociaux, d'hôtels, de lieux d'exposition ou encore d'installations artistiques dans l'espace public. En dehors de sa propre pratique, Frida Escobedo a enseigné à la Graduate School of Architecture, Planning and Preservation de l'Université Columbia et à la Harvard Graduate School of Design. Elle a reçu l'Architectural Review Emerging Award en 2016, l'Architectural League Emerging Voices Award de l'année 2017 et en 2018, elle a été sélectionnée pour concevoir le 18e Pavillon d'été des Serpentine Galleries à Londres.

Luciano Concheiro

Luciano Concheiro est théoricien, éditeur et traducteur. Il a notamment publié Contra el tiempo: filosofia práctica del instante (Anagrama, 2016), et Inventar lo posible: manifiestos mexicanos contemporáneos (Taurus, 2017), un recueil de soixante manifestes écrits par de jeunes auteur·rices, artistes, universitaires et activistes mexicain·es. Ses livres ont reçu plusieurs prix dans le monde entier. Diplômé en sociologie à l'Université de Cambridge, il a travaillé en tant que chercheur invité dans les universités de Princeton, Harvard et El Colegio de México. Il étudie actuellement les familles qui se sont organisées afin d'identifier les fosses communes au Mexique et qui ont ainsi développé des connaissances profondément liées à une compréhension intime et approfondie du territoire.

Xavier Nueno

Xavier Nueno est un chercheur, éditeur et doctorant au Department of Visual and Environmental Studies de l'Université Harvard. Entre 2015 et 2018, il a coordonné le projet éditorial Francesc Abad. A Paper Retrospective. Dans le cadre de cette initiative, il a écrit son premier ouvrage, Napa(s). Persistir en lo inacabado, qui mobilise les archives d'Abad afin de raconter les histoires entrelacées de la désindustrialisation vécue par les anciennes villes textiles espagnoles, de la dématérialisation de l'objet d'art et du champ culturel qui a émergé à la suite de la transition démocratique espagnole. Son travail a été présenté dans divers espaces dont le Centro Nacional Museo de Arte Reina Sofía (MNCARS), le Museum d’Art Contemporani de Barcelona (MACBA), ou encore à Archivo Lafuente à Santander.


Architectes & artistes

Miguel Fernández de Castro, Mexique
Paloma Contreras Lomas , Mexique
Abraham Cruzvillegas, Mexique
Anne Huffschmid et Jan-Holger Hennies, Allemagne
Tania Ximena et Yóllotl Alvarado, Mexique