Accueil/Ouverture

Créé en 1999 à l’initiative de la Ville d’Orléans et cofondé par Marie-Ange Brayer et Frédéric Migayrou, ArchiLab, laboratoire international d’architecture, s’impose immédiatement comme une manifestation de référence pour une jeune génération d’architectes tournée vers la recherche et l’expérimentation. L’enjeu est alors de créer une plate-forme de rencontre internationale n’ayant nulle part ailleurs d’équivalent.
Adossé aux collections d’architecture expérimentale du FRAC Centre, ArchiLab présente à chaque édition une trentaine d’architectes et met en place un colloque international. L’exposition se tient sur le site des Subsistances militaires à Orléans dans lequel s’installera le nouveau FRAC Centre au printemps 2013. Dès sa création, ArchiLab trouve son public et bénéficie d’un large écho national et international.
Les premières éditions d’ArchiLab en 1999 et 2000 se tournèrent vers l’émergence des nouvelles technologies numériques et le bouleversement épistémologique qui s’ensuivit. Ces éditions s’attachèrent à redéfinir la pratique de l’architecte et la diversification de son champ de compétence ainsi que les enjeux urbains nouveaux dans un monde globalisé en mutation. Parmi les architectes des éditions de 1999 et 2000, citons Asymptote, Shigeru Ban, Atelier Seraji, FOA, Greg Lynn, MVRDV, Objectile, UN Studio, Faustino, Ian+, Kuma, Marcos Novak, OCEAN, Snohetta, Karl Chu, etc.
Comment, aujourd’hui, les architectes proposent-ils de nouvelles stratégies ? Comment répondent-ils aux nouvelles situations économiques et culturelles, au développement des nouvelles technologies et de nouveaux programmes au sein d’un contexte international ? Frédéric Migayrou évoque un « espace computationnel s’étendant désormais à l’économique, au politique, à l’industrie, à la production du savoir ». Pour lui, l’architecture non standard de l’ère numérique a succédé à l’architecture standard de l’ère industrielle : « C’est la technique de production de l’architecture qui est remise en cause par le chaînage numérique entre le projet, l’usine, le chantier et l’utilisateur ». (Architectures non standard, Centre Pompidou, 2003).

En 2001, 90 projets d’habitat posèrent la question de nouveaux modes de vie marqués par la mobilité et la flexibilité.
En 2002, Economie de la terre interrogea une économie de l’oikos, une nouvelle écologie liée à la production de ressources et de territoires alternatifs, l’interaction entre environnements locaux et économie globale.
En 2003, furent présentées les collections du FRAC Centre dans le cadre des « 20 ans des FRAC » et organisé un colloque international réunissant les directeurs de musées et de collections d’architecture.
En 2004, Bart Lootsma posa la question de la transition entre la génération numérique des années 1990 et celle des années 2000, marquée par la mutation de l’espace-temps opérée par la mobilité des nouveaux outils technologiques, chaque usager de l’espace urbain transportant dorénavant avec lui son micro-système. Une anthropologie du territoire fut mise en jeu à travers des interventions de Teddy Cruz, Eyal Weizman, Philipp Oswalt ou Stefano Boeri.
En 2006, ArchiLab Japon, avec deux invités d’honneur, Toyo Ito et Kengo Kuma, réunissait une trentaine de jeunes architectes japonais, interrogeant les conditions métropolitaines de la ville japonaise en constante mutation et ses répercussions sur les modes de vie. Faire son nid dans la ville signifie habiter chez soi tout en restant connecté à la ville.
En 2008, ArchiLab Europe-Architecture stratégique, en lien avec le Bauhaus de Dessau et la région de Saxe-Anhalt, jumelée avec la Région Centre, fut une édition consacrée aux transformations du territoire européen et aux grands programmes urbains.
A travers ces différentes éditions, ArchiLab joua un rôle d’enregistrement et de production de transformations conceptuelles et pragmatiques dans le champ de l’architecture, ainsi qu’un rôle prospectif de laboratoire.

Editions d’ArchiLab :

> 1999 : première édition.
Commissaires : M-A Brayer et F. Migayrou.
> 2000 : deuxième édition.
Commissaires : M-A Brayer et F. Migayrou.
> 2001 : 90 projets d’habitat.
Commissaires : M-A Brayer, F. Migayrou, B. Simonot.
> 2002 : Economie de la terre.
Commissaires : M-A Brayer, F. Migayrou, B. Simonot.
> 2003 : Collection du FRAC Centre. « 20 ans des FRAC ».
Commissaire : M-A Brayer.
> 2004 : The Naked City/ La ville à nu.
Commissaire : Bart Lootsma.
Directrice artistique : M-A Brayer.
> 2006 : ArchiLab Japon, « Faire son nid dans la ville ».
Commissaires : Mariko Terada et Akira Suzuki.
Directrice artistique : M-A Brayer.
> 2008 : ArchiLab Europe – Architecture stratégique.
Commissaire : Omar Akbar.
Directrice artistique : M-A Brayer.