Recherche avancée
Sans titre

Sans titre, 1979-1985

Vladimir Zidlicky
  • Artiste (1945)

Né en 1945 à Hodonín en République Tchèque, Vladimir Zidlicky étudie la photographie de 1971 à 1975 à la FAMU, École de cinéma et de télévision de l'Académie des Arts de la scène à Prague. Il vit et travaille à Brno en qualité de photographe freelance. S'il entame sa carrière dans les années 1970 en qualité de peintre, il s'exprime rapidement dans des œuvres qui brouillent la distinction entre peinture et photographie. Son thème de prédilection est la figure humaine, qu'il saisit en des fragments, comme dans les images en noir et blanc de la collection du FRAC Centre qui montrent des doigts ou des jambes de manière indistincte et volontairement floue, voire effacée. Dans ses photographies, Zidlicky crée un univers étrange et surréaliste où les superpositions ou inversions de négatifs, les ratures ou lignes tracées à la main également sur les négatifs, les taches et la couleur sépia rendent indécis les corps dénudés et flottants dans l'espace (Wasp – Waist 1996-2004 ; Dramatic Scene (Escape) N°3, 1988 ; Loss of Balance 1987 – 2007). Aussi ces images établissent-elles une tension entre onirisme, érotisme et violence (You and Me ll, 1982), violence du geste qui vient biffer l'image, souligner ou amputer les corps, violence des situations elles-mêmes parfois dramatiques. Tension qui naît aussi d'une forme de contradiction entre la célébration des corps nus féminins et leur dégradation, entre le fini et le non-fini (Four Figures (Rest) N°2, 1987-88). Zidlicky parle de sa pratique en termes de besoin quasi « animal » de manipuler l'image originelle ; ses interventions graphiques systématiques lui permettent d'exprimer réellement ses intentions, comme si, sans elles, « la vérité n'était pas complètement exprimée et comme si le message se trouvait seulement à la surface » explique-t-il. L'œuvre de Zidlicky est régulièrement exposée en Europe depuis les années 1980, et particulièrement en France.

Nadine Labedade