Recherche avancée

Jean-Marc Scanreigh
  • Artiste (1950)

Artiste autodidacte né en 1950 à Marrakech au Maroc, Jean-Marc Scanreigh entame d'abord des études de physique-chimie à Srasbourg avant de se consacrer à la peinture au début des années 1970. Il conjugue dans son œuvre plurielle dessin, peinture, gravure, édition d'estampes et de livres d'artiste et collabore avec de nombreux auteurs, écrivains et poètes. Depuis 2007, il enseigne à l'École des Beaux-Arts de Nîmes après avoir été professeur de gravure à Saint-Étienne et à Besançon. Son œuvre gravée comporte 150 livres et entre 800 et 900 estampes, bois, linos, eaux-fortes, sérigraphies, phototypies avec une préférence pour le bois gravé. Scanreigh réinvente les outils traditionnels et les gestes du graveur. En 1975 à Strasbourg par exemple, il avait, lors d'une performance, amplifié le son des coups d'un tampon de caoutchouc réalisé par lui et qu'il appliquait sur une feuille de papier. Ses lithographies sur papier Arches Une soirée chez Jacques et Dans un album sont ici un intermédiaire entre ses premières œuvres abstraites inspirées du minimalisme américain et de Supports/Surfaces et ses travaux en noir et blanc où apparaissent des formes figuratives dans la mouvance du néo‐expressionnisme européen du début des années 1980. Ces dernières gravures seront exposées avec des œuvres de Gäfgen, Kaminski et Lüpertz en 1984 à Saint‐Étienne. En 1989, la peinture de Scanreigh évolue vers l'usage de techniques mixtes qu'il applique autant sur des toiles que sur des compositions en bois de récupération. Une monographie sur sa peinture, Pour un Scanreigh historié, a été éditée en 2008 et la Bibliothèque du Carré d’Art de Nîmes a présenté en 2011 une rétrospective de son œuvre gravée.

Nadine Labedade