Recherche avancée
Ode et Sonnet

Ode et Sonnet, 1990

Patrick Saytour
  • Artiste (1935)

Patrick Saytour, né en 1935, se forme à l'École des Arts Décoratifs de Nice puis à l'École Camondo à Paris. Dans ses premières œuvres, l'artiste révèle un intérêt pour les matériaux, leur mise en œuvre ainsi que pour la déconstruction de la forme et des constituants de l'œuvre. Il utilise d'abord la technique du pliage et du dépliage et accentue les reliefs et les creux obtenus. Sa rencontre avec le groupe Supports/Surfaces, avec lequel il expose à partir de 1969, le conduit alors à s'intéresser à la matérialité de la toile qu'il commence à fragmenter puis à coudre à partir de 1974 par des lais successifs. Pour Saytour, il s'agit d'explorer différentes opérations plastiques dont certaines sont des reprises de gestes plus anciens : pliages, découpages, collages, assemblages, recouvrements, mises en boîte, brûlis, modifient et transforment les matériaux les plus divers. Il en est des Tuilages à partir de 1976 dont les empreintes de tuiles sur un tissu délavé par le soleil interrogent les notions de temps, de geste créateur, de motif et de composition. Ses assemblages tridimensionnels monumentaux des années 1980-90, qui affirment la posture parodique de l'artiste, révèlent le même intérêt pour les matériaux communs : linoléum, tapis brosse, fourrures artificielles, papiers peints décorés de biches, photos de pin-up, etc. Là, l’objet répond avant tout à des exigences plastiques. Les titres des séries qui s'enchaînent depuis les années 1960 - Anniversaires, Célébrations, Commémorations, Couronnements, Noces, Noubas, Monuments, etc. - si elles en appellent à la festivité, sous-tendent une réflexion sur le statut de l'œuvre, sur le rôle joué par la couleur dans la composition et sur le regard du spectateur. Les œuvres de Patrick Saytour ont été exposées en Europe, aux États-Unis et en Asie. Elles figurent dans la plupart des grandes collections publiques et privées.

Nadine Labedade