Recherche avancée

Georges Rousse
  • Artiste (1947)

Georges Rousse, né en 1947 à Paris, est à la fois peintre et photographe. C'est de la combinaison de ces deux qualités que naissent des œuvres complexes où les calculs, la réflexion, la dimension intellectuelle et plastique de l'intervention ne font l'objet d'aucune économie. D'abord photographe d'architecture à Nice, Rousse s'installe à Paris en 1976 où il travaille dans un laboratoire. La démarche qu'il entame au début des années 1980 concerne des interventions in situ dans des édifices décrépis et délabrés. La mise en place de personnages peints ou de formes en fonction d'un point de vue final qui sera celui de l'objectif photographique, traduit une illusion qui, par la ruine finale des lieux investis, demeure grâce au seul tirage cibachrome que réalise l'artiste. Ces trompe-l'œil, brillants par leur performances techniques, supposent une maîtrise parfaite des lois de la perspective albertienne. Le dessin, réparti sur les différentes parois de l'espace, en annule la profondeur réelle pour lui substituer la frontalité d'une forme géométrique ou d'une figure dont la vraisemblance se confirme par le point de vue figé dans l'image. Cependant, la photographie n'est pas l'instantané qui saisit le réel, elle est plutôt le moyen de révéler un univers de fiction paradoxal, une illusion des lieux. Georges Rousse, en croisant dans son œuvre l'architecture, la peinture, la sculpture, l'installation, le graphisme et la photographie, transforme et parfois déconstruit l'espace par les figures et les mots. Comme il le dit, « Ce travail est pour moi une occasion de modifier le réel une dernière fois et de conserver une mémoire de ces architectures en perdition. Je suis touché par ce moment éphémère durant lequel un bâtiment a perdu toute fonctionnalité juste avant de disparaître. » Pensionnaire de la Villa Médicis à Rome (1985, 1987), lauréat du prix I.C.P. (International Center of Photography, New York, 1988) et du grand prix national de la photographie (1993), Georges Rousse succède à Sol Lewitt comme membre associé de l'Académie royale de Belgique en 2008.

Nadine Labedade