Recherche avancée
Reconstruction d'une maison détruite

Reconstruction d'une maison détruite, 1989

Rien Monshouwer
  • Artiste (1947)

Enseignant à l'Université Libre de La Haye, Rien Monshouwer (né en 1947 à Rotterdam) s'apparente aux sculpteurs du Nord par ses propositions d'installation qui affectionnent particulièrement le bois découpé industriellement ou le fer usiné et une forme spatiale élémentaire, comme le montre Reconstruction d'une maison détruite. Outre ses peintures en série constituées d'aplats et composées selon le principe de l'orthogonalité, les œuvres de Rien Monshouwer sont pour la plupart tridimensionnelles. Faites de matériaux standardisés reliés par des articulations élémentaires, elles doivent toujours leur conception à une réflexion liée au lieu, à sa configuration et ses dimensions. La Reconstruction d'une maison détruite, œuvre monumentale réalisée dans les Ateliers-Logements de la région Centre durant l'été 1989, est la métamorphose de l'ossature de cet atelier voué à la démolition. Mais l'ampleur et l'aspect linéaire de cette structure se comprennent pleinement au regard du hall d'exposition du Centre de Création Contemporaine de Tours. La vacuité des locaux, l'organisation des piliers équidistants, les effets d'un éclairage zénithal intense ont fourni les bases d'une telle « architecture ». Les rapports inversés des pleins et des vides et surtout l'interdiction physiquement ressentie de pénétrer dans le volume qui n'autorise qu'une lecture extérieure, suggèrent une vision « retournée » de l'idée de maison. Celle-ci, privée de la fonction d'abri, elle-même abritée par un bâtiment plus grand, met en abyme l'idée d'enveloppe. Les œuvres de Monshouwer suscitent toujours chez le spectateur une déambulation active et le ramènent alors à une réflexion sur sa propre expérience spatiale.

Nadine Labedade