Recherche avancée
Soleil, Pluie

Soleil, Pluie, 1986

Lucien Fleury
  • Artiste (1928 - 2004)

Après des études aux Arts Décoratifs de Paris avec Gromaire, Lucien Fleury (1928-2004) s'engage dans une carrière de peintre, remporte le prix Félix Fénéon en 1954 et expose à la première biennale de Paris en 1959. Par la suite, en 1965, il devient Vice-président du Salon de la Jeune peinture à Paris jusqu'en 1971. En 1965, dans le contexte d'un Salon en pleine mutation qui vivait le renouvellement de la figuration et qui entendait sortir d'un conformisme pesant, Lucien Fleury fonde en 1970 une coopérative, celle des Malassis avec Henri Cueco, Jean-Claude Latil, Michel Parré et Gérard Tisserand. Tout en poursuivant chacun une pratique individuelle, ils réalisent ensemble des travaux collectifs au contenu clairement contestataire dont, en 1971, l'Appartementsonge (critique d'un mode de vie stéréotypé), en 1970, le Grand Méchoui ou « l'histoire d'un troupeau de moutons qui, effrayé par la confusion politique née de la guerre d'Algérie, a préféré s'en remettre à un homme providentiel » (fresque satirique de 65 mètres de longueur de la vie politique de l'époque) et en 1973-1975, les Onze Variations sur le Radeau de la Méduse ou la Dérive de la société (décor fondé sur la crise de la société de consommation). Ce travail collectif se nourrit chez Lucien Fleury d'une inspiration personnelle puisée dans la sphère privée de l'enfance, dans la nature et les paysages, les natures mortes ou encore dans l'univers des animaux. Enseignant à l'Institut des Arts Visuels d'Orléans, Fleury réalise aussi des tapisseries exécutées aux Gobelins à Paris, pour la France, l'Angleterre ou le Japon. L'œuvre du FRAC Centre Soleil, pluie, un ensemble de huit rectangles de papier juxtaposés et marouflés sur toile, témoigne d'un certain lyrisme et de la dimension narrative des Malassis, même si, ici, le paysage transfiguré, ne raconte que lui-même.

Nadine Labedade