Recherche avancée
Sans titre

Sans titre, 1979

Daniel Dezeuze
  • Artiste (1942)
www.danieldezeuze.com

Né en 1942 à Alès, Daniel Dezeuze poursuit des études à l'École des Beaux-Arts de Montpellier et apprend les bases du métier avec son père peintre. Il est l'un des fondateurs en 1968 du groupe Supports/Surfaces dont la première exposition a regroupé au musée d'Art moderne de la Ville de Paris en 1970 les œuvres de Vincent Bioulès, Marc Devade, Patrick Saytour, André Valensi, Claude Viallat et Daniel Dezeuze. Le groupe adopte une posture critique vis-à-vis du tableau et fait de l'analyse de ses constituants essentiels – le support et la surface – les éléments mêmes de son programme et de sa réflexion plastiques. Dezeuze s'est surtout intéressé à la question du châssis qu'il « déconstruit » en structures faites de lanières de bois souple et assemblées sous la forme d'échelles accrochées totalement ou partiellement au mur ou posées au sol. Déjà, en 1967, avec Châssis, il appuyait contre un mur un simple châssis couvert d'un film transparent en plastique qui remettait en cause l'illusionnisme pictural. Entre volume peint et dessin, ces échelles autorisent une grande variété d'accrochages en fonction du lieu. Dans ces œuvres, le vide devient une composante fondamentale pour penser et représenter l'espace. En 1974 apparaissent les Claies inachevées et, quelques années plus tard, les Gazes découpées aux formes géométriques délicatement colorées qui se disséminent sur les murs. Les Portes, les Armes, les Objets de cueillette et Réceptacles, les Peintures qui perlent continuent d'interroger l'objet peinture. En 1998 a lieu une importante rétrospective de l'œuvre de l'artiste au Carré d'Art de Nîmes. Enseignant à l'École des Beaux-arts de Montpellier depuis 1977, rédacteur de la revue Peinture, cahiers théoriques jusqu'en 1972, Daniel Dezeuze s'est également consacré à des œuvres destinées à l'espace public : Les papillons, Grenoble, 2010 ; Puits de science Université Paul Valéry, 1994 entre autres.

Nadine Labedade